Arrivée à la gare de Mumbay après 5 heures à admirer les paysages luxuriants du début de mousson, des dizaines d'yeux écarquillés sont fixés sur moi. Je ne m'étonne plus ni ne me touche le visage pour vérifier qu'un énorme bouton s'y épanouis. Il n'y a pas de bouton...

Je prends mon sac, ignore les propositions des autos qui me proposent de me conduire en ville pour 200 roupies et prends un auto partagé pour la plus proche gare de train local.

45 mn d’équivalent du RER plus tard (les portes ouvertes en plus, ce qui n’est pas si mal car au moins l’air circule et il ne fait pas une chaleur étouffante) me voilà au terminus sud : Churchgate.

De là, je prends un taxi partagé qui me dépose au pied de l’hôtel Taj Mahal et me dirige vers l’hostel que j’ai repéré dans le Lonely. J’ai de la chance, il leur reste une grande chambre double avec d’immenses fenêtres qui donnent sur la baie de Mumbai.

 

Apres un bref somme et une bonne douche, je pars en balade dans la ville.

 

DSC06038DSC06041

Celle-ci a gardé beaucoup de bâtiments de son passé colonial anglais et les édifices au style victorien abondent. C’est intéressant mais ce qui l’est plus est le spectacle des rues, des étals où l’on vend tout du parapluie, au vibromasseur (au cas où vous vous poseriez la question, surtout cette obsédée d’Elsie, j’ai acheté un parapluie…la mousson ayant commencé doucement mais surement).

 

DSC06052DSC06059

Je vais visiter le musée d’Art Moderne, je me remets doucement à la nourriture non végétarienne et je tente  (sans trop d’effort…) de résister aux propositions sexuelles des mumbaiens tarés et d’éviter les mains baladeuses…

Entre les prix trois fois plus élevés que dans le reste de l’Inde, les pervers et le bruit incessant, je commence à en avoir un peu marre de Bombay. Je vais donc acheter un billet de train pour Aurangabad, la ville la plus proche des sites archéologiques d’Ellora et Ajanta, anciens temples successivement jain, bouddhistes et hindouistes du centre de l’Inde. Ellora est classé au patrimoine mondial de l’humanité et selon tous les guides, la visite des deux sites vaut vraiment le coup.

DSC06066DSC06072

 

 

Le lendemain, je passe la matinée à me reposer à l’hôtel avant de me diriger successivement en taxi/train local/ auto vers le nord de la ville pour aller prendre un cours de cuisine Mughlai avec Manek. Manek étant musulmane, les plats que nous préparerons ne sont pas végétariens. C’est à présent mon quatrième cours de cuisine en Inde et je commence à maitriser les épices et les ingrédients. La cuisine Mughlai est assez complexe et nécessite une quinzaine d’ingrédients par plat et pas mal de mijotage.

DSC06084DSC06083

DSC06103DSC06110

Le cours a lieu dans la cuisine de l’appartement de Manek. Nous sommes 6 et je suis la seule étrangère. Manek est assez connue car elle présentait une émission culinaire à la télévision indienne. Pour ma part, je l’ai trouvée en googlant : « cooking lessons Mumbai ». Il fait une chaleur étouffante à 6 dans une cuisine étroite où mijotent 3 plats en même temps mais l’ambiance est bonne et les recettes savoureuses. Nous passons 4 bonnes heures à cuisiner entre filles. Toutes parlent anglais, une vit à Sharjah aux Emirats. Toutes sont chrétiennes ou musulmanes car aucune hindoue ne cuisine du mouton ou du poulet.

DSC06111DSC06123

Je suis la seule à déguster les plats préparés car les autres les emportent dans des tupperwares pour les partager avec leurs époux. Prenant le train à 21h30, ceci n’est pas une option pour moi…

DSC06150DSC06151

Je reprends mon train local pour le sud de Mumbai et la gare de Victoria CST. Une gentille coréenne partage mon compartiment et nous bavardons un petit peu car c’est son premier jour en Inde, elle est toute fraiche débarquée de l’avion.