JOUR 4:

Le lendemain matin, je me rends chez Dan pour planifier mes plongées des deux prochains jours. Ce soir, je veux aller voir les mandarin fishes et demain matin retourner voir les Thresher sharks pour ne pas rester sur une frustration alors que c'est la principale raison de ma venue sur l'île.
Et qui je vois arriver avec son gros sac à dos ? Peter, le Dive Instructor d'El Nido qui vient de finir son contrat de six mois là bas et qui vient plonger ici pour ses vacances (effectivement, lorsque tu plonges tous les jours pour gagner ta vie, que faire pendant tes vacances ? Plonger bien sûr...)
On lui explique que Dan a le club le moins cher de l'île et ça le convainc de se joindre à moi pour la plongée des Thresher Shark du lendemain matin.
On va passer la journé à la plage, bavardant de tout et de rien.
Je laisse Peter pour aller plonger et voir les mandarin fish. Nous ne sommes que deux avec le DM : Ben, un coréen, et moi. On s'équipe sans oublier les lampes torches pour la fin de la plongée.qui se fera dans le noir le plus complet.
Et on les voit : Mandarin Fish par dizaines, hypocampes, crabes, etc. Des dizaines d'espèces que je n'avais jamais vu (ou remarqué de jour) sortent la nuit pour se nourrir ou copuler.

IMG_1005IMG_1013

IMG_1027IMG_1148

 

IMG_1035IMG_1053

Nous allons diner de grillades chez Junior Sabrina, Peter, Ivan, Ben et moi. Ivan fait péter en plus des trois grandes bouteilles de bière que nous avons acheté, une bouteille de rhum local. Je passe car la plongée de demain est à 4h30 et je veux être en forme.

 

JOUR 5: 

Le lendemain, tout le monde est à l'heure. Nous sommes 4, Peter est dans le pâté suite à la fin de soirée d'hier soir...mais comme il plonge comme il respire, ce n'est pas trop grave.
Nous plongeons et nous stabilisons à 24 mètres pour optimiser notre temps de decompression. Nous n'attendons que 3 mn et les voilà! Nous les voyons si clairement que s'en est irréel. J'ai presque l'impression d'être au cinéma, mais en mieux et en combinaison de néoprène et avec un tuyau dans la bouche et un tank sur le dos :-D

Ils sont d'abord deux puis un troisieme approche au loin mais deux s'eloignent et il n'en reste plus qu'un seul qui évolue gracieusement près de nous pendant de nombreuses minutes. Je tend mon appareil photo au DM et il commence à filmer tandis que j'admire l'immense squale a la queue presque aussi haute que le corps qui étonamment a de granda yeux noirs comme ceux des phoques ce qui lui donne un air étonamment doux.
Je m'appuie avec un doigt sur un rocher pour eviter d'abîmer le corail tout en m'assurant un appui m'evitant de dériver.
Au bout d'une trentaine de minutes, Peter m'indique que nous allons atteindre la limite de décompression et qu'il faut commencer à remonter. Je le suit à regret mais c'est lui qui a l'ordinateur de plongée, donc...

IMG_1075IMG_1082IMG_1076IMG_1098

Nous rentrons au centre avec encore l'image de ce magnifique requin dans les rétines. Il me suffit de fermer les yeux pour le revoir évoluer devant moi. La vidéo est superbe.

Nouvelle journée de plage avec mon nouveau buddy (compagnon de plongée pour PADI). Nous croisons Ivan, complètement pété à 10h du matin... Il en est à la moitié de la bouteille de rhum qu'il a acheté ce matin. Mon Smartphone Samsunp perturbé par l'humidité, la chaleur ou dieu seul sait quoi vient de péter une durite et il ne démarre plus. Ca va être compliqué de communiquer à présent que je n'ai plus d'accès au Wifi. D'autant que je l'utilisais pour ecrire mon blog après avoir noyé mon blackberry en Polynésie. Cela ne va pas s'arranger mon retard de rédaction...
Ben nous rejoins devant chez Dan pour dîner chez Junior mais c'est l'anniversaire de l'un des boats crew et nous sommes invités au dîner buffet. Nous avons même droit à une grosse part de savoureux gateau au chocolat. Nous allons nous coucher tot car demain nous allons plonger à Kimud Shoal pour voir les Requins Marteau au lever du jour et qu'il y a 1h30 de bateau pour y arriver. Le DM a persuadé Dan que je pouvais y aller malgré mon niveau d'experience car il parait que je suis douée (ben oui...)

DSC00497DSC00499

DSC00501DSC00505DSC00500

 

JOUR 6: 

Lever a 3h15 donc... Ce ne sont décidément pas des vacances... Il fait nuit noire longtemps après que nous ayons commencé à naviguer sur la Bangka.
Tout le monde roupille sur la Bangka mis à part le capitaine qui pilote et moi assise à la proue du navire avec Florence and the Machines à fond dans mon Ipod. Je vois non pas une mais quatre étoiles filantes! Je fais quatre voeux!Yay!

Nous arrivons au lever du soleil. Apres presque deux heures de moteur de bangka, le silence est assez magique. On s'équipe, on vérifie les équipements de nos buddy (Peter) et on plonge !
C'est le grand bleu. C'est-à-dire qu'il n'y a strictement aucun repère visuel car après un très court plateau à 30 mètres, toute la zone est à une profondeur supérieure à une centaine de mètres. Le risque pour un plongeur débutant est de perdre tout repère et plonger plus profond et plus longtemps que permis et donc un risque de decompressiin. D'où le fait que Dan n'etait pas chaud que j'y aille.
C'est magnifique! Du bleu en dessus, du bleu en dessous, du bleu autour, cobalt, klein, azur, toutes les nuances se mêlent dans une symphonie monochrome.
On cherche les marteaux du regard, on plonge à 20, 30 puis 40 mètres. Je reste un peu au-dessus des autres pour optimiser ma consommation d'air (plus on est profond plus l'air se compresse dans le tank et plus on use les précieuses goulées rapidement...) et je vois que Peter a eu la même idée.
Mais on a beau chercher, on ne voit que du bleu. J'oublie ma frustration pour profiter du moment. Des paillettes de plancton scintilantes ajoutent à la magie du moment. Au bout d'une vingtaine de minutes, on doit remonter. C'est frustrant mais il s'avèrera que ce jour aucun des groupes de plongeurs n'aura vu de marteaux. On se console comme on peut.
Deuxième plongée de la matinée a Monad Shoal, trois requins pointe noire évoluent lentement sous nous mais comme nous sommes allés profond lors de notre première plongée, nous sommes limités à 12 mètres pour celle-ci.

IMG_1183IMG_1191IMG_1203IMG_1272

IMG_1209IMG_1206

Nous rentrons à Malapascua vers 9h, je retourne voir les mandarin fish a 17h donc on tue le temps a la plage. Ben a pris la bangka de 12h pour Cebu et Ivan est toujours pété au rhum. Nous croisons une suissesse que Peter a rencontré à El Nido et passons l'après-midi avec elle après l'avoir emmené déjeuner chez Kiwi (Mmmhhh, l'Adobo de calamars, un délice).
Je vais faire ma plongée nocturne et retrouve la bande chez Junior pour le traditionnel barbecue du soir. Ils sont déjà bien faits (au rhum-coca, gracieusement fourni par Ivan...) et continuent à boire sec. J'ai une autre plongée a Monad demain matin et je ne suis pas dans le mood de boire pour boire (ce rhum est degueux...), je les laisse donc finir la soirée entre eux et vais me coucher a 21h.

 

JOUR 7 : 

Le lendemain, je me reveille a 4h30 pour aller voir les Thresher Sharks pour la derniere fois... Malheureusement, le DM est malade... La sortie est donc annulee (super d'apprendre cela a 5h15...). Je rentre a l'hostel et me rendors.

Je passe recuperer Peter a son hostel a 8h15, nous prenons rapidement le petit dejeuner avant d'embarquer pour Gato Island.

Dan a trouve un remplacant a notre DM prefere, nous avons donc droit a une exploration un peu differente de la derniere fois. Je ne sais pas si c'est la visibilite (moins bonne que lors de ma precedente plongee sur le site) ou le DM qui est moins bon mais j'en profite moins. Ce sont certainement mes copines de plongee qui me manquent !

 

IMG_1220IMG_1237IMG_1288IMG_1292

 

Nous retrouvons le groupe pour diner chez Kiwi puis je vais prendre mon dernier bain de mer avant longtemps car demain je prends le bateau puis l'avion pour Manille et il est assez difficile de nager en Asie Centrale (dans une riviere peut-etre).

Je fais un gros hug a Peterounet mon super buddy de plongee et je vais me coucher.