DSC07516Je me reveille tot le matin afin de profiter a fond de ma seule journee a Wellington.

Je me dirige vers le I-site pour recuperer un plan de la ville et une liste des centres d'interets et je me met en route.

Premier arret a l'extreme est de la ville pour me rendre aux Archives Nationales voir le traite fondateur du pays : le Waitangi treaty, le traite de Waitangi. Il s'agit d'un accord entre la couronne Britanique et chefs Maoris signe a Waitangi le 6 fevrier 1840. Il a ensuite ete paraphe par les chefs de 8 autres provinces. Au total 540.

 

 

DSC07522DSC07514

DSC07526DSC07527

 

Tres court puisqu'il consiste en trois articles uniquement, soit une vingtaine de lignes manuscrites sur neuf morceaux de parchemin.

Un en anglais et huit en Maori contenant en principe le meme texte mais un mot Maori a malencontreusement mal ete traduit en anglais.

Dans la version anglaise, les Maoris s'engagent a abandonner la "Souverainete" de leur terre a la couronne britannique en echange de la garantie de la pleine propriete de leur terre et de la nationalite britannique. Dans la version Maori, c'est le mot "Kawanatanga" qui est utilise. Ce mot ne signifie pas Souverainete mais Propriete dont le sens est beaucoup moins fort.

Le parchemin principal, mal conserve durant des annees est largement grignote par les rats mais c'est impressionnant de le voir dans ses vitrines blindees dans une chambre forte au sein des archives, d'autant que je suis seule dans la penombre destinee a preserver l'encre des parchemins.

Je sors au grand jour, il fait un temps superbe, ideal pour se balader a l'air libre et cela tombe bien car Wellington est une ville ou l'art en plein air predomine : sculptures modernes, spectacles de rue, architecture. Une belle capitale.

 

DSC07562DSC07563DSC07558DSC07567DSC07571

 

 

 

Je vais faire quelques courses au Pack'n' Save pour mon prochain trek car je ne suis pas certaine de trouver un hyper avec un comptoir de fruits secs au poids a Motueka.

Je me dirige ensuite vers Te Papa, LE musee kiwi selon Lonely Planet (et les neos-zelandais). Je prends un audio-guide mais je commence la visite decue car toute la section de l'art (sculptures et peintures) moderne neo-zelandais est fermee en preparation d'une expo le mois prochain.

Te Papa est un assemblage de salles presentant plein de choses diverses :

- Art et culture Maori (interessant mais moins qu'a Aukland)

- The wall (un mur interactif tres interessant ou on peu creer un sorte d'album photo/video et l'exposer durant quelques minutes. Tres sympa)

- The Map (une carte tactile de la Nouvelle Zelande qui lorsque l'on se tient debout sur certains endroits projette des photos et videos sur un mur d'ecran)

- Geologie (tres didactique et interactif)

- Vie sauvage et silvestre (ouaip, pas convaincue, j'ai un blocage vis-a-vis de la taxidermie...)

- Vie sous-marine (ou il y a le cadavre conserve dans le formol d'un poulpe geant, pas en tres bon etat mais le plus gros jamais peche : bizarre mais j'imagine que lorsque l'on n'a ni la Joconde ni la Victoire de Samothrace, il faut bien exposer un truc...)

DSC07533DSC07545

DSC07536DSC07549

DSC07554

 

Apres deux bonnes heures a explorer Te Papa, je vais deposer mes achat a l'hostel puis me dirige vers l'Arty Cuba Street, la rue trendy de la ville avec ses magasins branches, ses restos et pubs originaux et ses bars. Je vais diner d'un curry Laksa (malais) dans un petit resto au milieu du night market ou il y a des stands de nourriture du monde entier : Chili, Maroc, Mexique, Senegal et meme un stand de crepes bien bretonnantes.

DSC07575DSC07586

DSC07590DSC07587

 

 

Je rentre faire mon sac car mon bus pour le Ferry est a 6h45 demain matin... Eh oui, un tour du monde n'est pas une succession de grasse matinees.