DSC07607Pour continuer dans la meme lignée (:-D), reveil aux aurores ce matin car je prends le ferry de 8h pour traverser le canal qui separe l'ile du Nord de l'ile du Sud. Le bus menant au ferry passe a l'hostel a 6h50. Yippeee!

Apres un court trajet en bus, on arrive au terminal des ferries ou comme pour prendre l'avion on enregistre nos bagages. Le ferry est enorme : 10 niveaux avec la terrasse superieure.

L'embarquement se fait efficacement peu apres. C'est bizarre mais j'ai comme une impression de dejà vu, l'impression que je connais ce ferry. Ce qui est bizarre car mis a part le petit ferry de Jersey à Saint-Malo, je ne prends pas tant que cela le bateau... Mais bon...

Je monte m'installer sur le pont superieur qui est.découvert afin d'admirer le paysage. Le bateau part et la vue sur la baie de Wellington est imprenable. Il y a des centaines d'oiseaux. Je vois même un albatros mais pas de pingouins bleus. Les paysages au fur et à mesure que l'on s'éloigne de la ville sont de plus en plus sauvages. C'est magnifique.

 

DSC07608DSC07611

 

J'ai de la chance, la traversée est plutot calme. Cela me permet de prendre quelques photos. Et là je tombe sur une bouée de sauvetage mentionnant xxx Cherbourg. L'ancien nom du ferry, probablement cédé à Interislander suite à l'avènement de l'Eurostar. Et je pense que j'ai déjà pris ce ferry ou son frère jumeau il y a dix-huit ans au retour d'un voyage linguistique en Angleterre. D'où l'impression de déjà-vu. Excellent!

DSC07616DSC07630

 

Au bout de deux heures, nous arrivons en vue des fjord de l'ile du Sud. Le bateau entre dans Queen Charlotte Sound. Le bras de mer est entouré de hautes montagnes couvertes de pins et de fougères.

Il y a des entreprises de pisciculture tout au long du trajet. Culture de saumon essentiellement.

 

DSC07643DSC07656

DSC07669DSC07672

 

Nous arrivons à Picton. Où je dois prendre un bus pour Nelson et de là un autre bus pour Motueka.

Le trajet traverse des paysages de vergers et de prairies accueillant bovins, ovins et plus étonnant biches et cerfs. C'est de Nouvelle-Zélande que viennent les steaks de biche que j'achetais chez Picard. Mais maintenant que je les ai vues toutes gracieuses et délicates dans leur enclos, je vais plutot me remettre à notre bonne vieille vache...

Arret à Nelson où je me sustente d'un muffin aux cassis (Mmmhhh le muffin aux cassis!!!) et où je tente de trouver une parka (il pleut ici) avant de reprendre le même bus pour Motueka.

Retraversée de vergers au sein d'une des principales zones agricoles d'un pays lui-même très agricole. La chauffeur de bus me dépose pile-poil en face de l'hostel Laughing Kiwi ou j'ai réservé une chambre en dortoir. L'endroit est très agréable avec une immense cuisine commune qui donne sur un agréable patio.

Je vais faire quelques courses au supermarché du coin pour me concocter le dernier repas chaud et roboratif avant mon trek de demain : steak de boeuf bien juteux et grosse salade.

Je sympathise avec Martina, une de mes compagnes de chambre. On décide de louer un kayak de mer ensemble le lendemain afin d'aller autour d'Adèle Island dans la péninsule d'Abel Tasman. Cette île est un sanctuaire aviaire et sur ses côtes, on peut voir des lions de mer.

 

Au moment de se coucher débarquent trois françaises, cousines de différentes régions en voyage en Nouvelle-Zélande pour 3 mois. Elles sont très sympas donc on bavarde un peu tandis que je finis de préparer mon sac car on pars tôt le lendemain matin.