Annie me recupere a 9h pour me deposer a Wairoa. Mon bus pour Taupo n'est pas avant 10h30 mais mieux vaut ne pas prendre de risque.

On bavarde de Jersey, de la demission du pape, etc, etc. Elle m'emmene a LA boulangerie de Wairoa ou sur ses conseils j'achete des Raspberry Buns puis me depose devant le i-center ou j'attrappe mon mini-naked-bus pour Taupo via Napier.

Le trajet jusqu'a Napier, toujours dans un environnement superbe, alterne collines d'herbes rases (destinees a l'elevage), forets de pin et cultures variees, de la vigne au mais.

DSC06929DSC06917

DSC06898DSC06922

 

 

Je passe l'heure d'attente que j'ai a Napier a me balader dans le centre ville. Napier detruite en 1930 par un seisme a totalement ete reconstruite a cette periode, elle se targue donc d'etre LA ville Art Deco (au monde...).

Honnetement, je ne suis pas impressionnee par l'architecture du centre qui selon ce que je peux voir ressemble fortement aux centres des autres petites villes que j'ai pu traverser: alternance de petits cafes et snacks et de boutiques diverses proteges par la fameuse pergola qui longe toutes les villes kiwis de la plus petite a Auckland.

Il est vrai que les batiments en briques peintes sont typiques des annees 30 m(certains ressemblent un peux a ce que l'on peut voir dans certains quartiers chiliens ou peruviens) mais je ne vois pas les beaux vitraux ou les belles ferronneries ouvragees que l'on voit a Paris lorsqu'on rentre dans un batiment art deco typique.

J'enchaine a 13h30 avec deux heures de bus supplementaires pour Taupo ou on arrive en milieu d'apres-midi. On est samedi et je n'ai pas reserve d'hostel ce qui s'avere une grosse erreur tactique car cette ville agreable 1) est a 3h seulement d'Auckland donc un lieu ideal pour le WE, 2) organise ce WE en particulier pas mal d'evenements sportifs (course autour du lac, competition de moto cross, etc), 3) est avec 40 000 sauts par an la Capitale mondiale du skydiving (ou saut en parachute en francais dans le texte) et donc LE passage oblige de TOUS les jeunes backpackers qui parcourent le pays... Bref, tous les hostels semblent pleins et la fille de l'information center ne peut me trouver qu'un lit a 30 dollars dans un hostel a petaouchnok. 20 mn de marche en plein cagnard avec mon sac a dos.

Je depose donc mon sac et pars explorer la ville un petit peu et surtout la bordure du quatrieme plus grand lac au monde ou le coucher de soleil est tout simplement somptueux.

DSC07012DSC07043