L'archipel des Galapagos est situé sur la plaque Nazca. Il avance donc graduellement vers le continent sud-américain. Il est situé à 1000 kilomètres à l'ouest de celui-ci sur une plate-forme sous-marine de 1300 mètres de profondeur qui surplombe de grands fonds marins de 2000 à 4000 mètres de profondeur.

Les iles sont exclusivement volcaniques. Formées millions d'années après million d'années. Les îles les plus anciennes sont à l'ouest. L'érosion des couches de lave volcanique constitue leur sol, support de la végétation. Les îles les plus récentes ou toujours actives volcaniquement ont des sols durs et pauvres sur lesquels ne peut exister qu'une maigre végétation.

Les plages se sont formées graduellement à partir de l'érosion des cones volcaniques (tuff cones) sous l'action des vagues. Les littoraux sont ainsi constitués de lave basaltique mais également de roches et de plages de sable noir, rouge, orange et même d'un blanc pur pour certaines.
La côte offre ainsi une grande variété de baies, grottes, enfractuosités, chenaux où l'on peut admirer de magnifiques poissons colorés de toute taille et forme.

Bartolomé est une île relativement récente très aride. Les tunnels de lave la parcourent et son sol est composé de cendres et de pierres poreuses si légères que je peux les soulever avec une seule main.
Jairo nous explique les processus de formation des collines et des tuff cones ainsi que des pierres volcaniques ahah (derive du hawaien), les plus rugueuses et houilhouil (enfin, je crois, c'est peut-etre "heyhey" j'ai pas tout suivi, je prenais des photos des lava lizards... Et oui c'est en phonétique en hawaien dans le texte, j'ai pas wikipedia, je suis sur un bateau...) : les sols de lave lisse.

 

DSC00336DSC00344

DSC00349DSC00381

On prend plein de photos de groupe et de la baie de Bartolomé qui est très photogénique. La pointe à droite (Pinnacle Rock) date de l'époque où il y avait une base américaine sur Santiago. Les GI qui s'y ennuyaient à mourir ont décidé de s'amuser un peu en bombardant un tuff cone partiellement immergé. Certes, cela ne semble pas terrible mais aujourd'hui cette vue est la plus vendue des cartes postales et est emblématique de l'archipel.

Merci les ricains :-D

DSC00365DSC00376

 

Bref, on embarque pour le déjeuner, la sieste et une petite traversée de baie pour rejoindre Santiago et son champs de lave noire gigantesque.

C'est beau, c'est beau, c'est beau.

DSC00407DSC00398

 

La lave noire scintille au soleil, Jairo en bon equatorien accélère à mort car l'astre de Râ tape dur... Je reste derrière car je prends des centaines de photos des formations de lave. Les lava cactus sont les premieres plantes à pousser sur ce type de sol. Dans quelques milliers d'années suivront palo santo et autres plantes climatiques.

DSC00423DSC00446DSC00481DSC00451

 

On finit par un petit snorkelling tranquille sur la plage de sable dorée qui borde le champs.

Retour à bord, diner, discussions et dodo concluent cette belle journée.