Jour 1 :

Encore une arrivee super matinale à Lago Agrio. Point positif (faut bien en trouver un...), j'ai enfin compris pourquoi le bus de 23h arrivait en même temps que le bus de 22h : celui de 23h ne s'arrête pas dans la banlieue de Quito pour récupérer des passagers (ouahou, de plus en plus passionnant mon récit de voyage...). Je rencontre Diego et Gabriela (argentin et mexicaine) à la gare routière et leur propose de partager un taxi pour D'Mario. Le reste des membres du groupe (Lars et son fils Pelle suédois vivant aux US, Valentina et Juan les uruguayens, Andrea et Michael les deux étudiants en médecine de l'Iowa fous de cross country) y est déjà. Je m'eclipse quelques minutes pour acheter du vernis à ongles (ben oui, ras le bol de ressembler à un camionneur...).
Nous partons en bus avec Willian pour l'entrée du parc, il m'offre une mango para chuppar pas mal du tout. Sur la route, en sus de la vegetation bucolique déjà decrite la derniere fois, on rencontre du moins bucolique : 3 maisons closes à l'usage des travailleurs du pétrole du coin. Essentiellement colombiens selon Willian.
Après le briefing du garda-parque, Ronald notre guide nous récupère pour 2 heures de bateau sur le rio menant au lodge. Sur notre chemin, deux types de singes un oiseau que j'arrive à prendre en photo alors qu'il est très rare de le voir en plein jour.
Neiser, mon super guide de la dernière fois rentre à Lago Agrio pour passer le nouvel an en famille. On est donc coincés avec Ronald qui n'est pas mauvais mais manque d'expérience, est plutôt paresseux (va lui faire prendre un canot à rame, bon courage...) et est plutôt intéressé par les reptiles.

DSC09326DSC09339


Déjeuner rapide après une arrivée à 14h30 (multiples arrêts pour photographier les animaux obligent).
Juste après, nous embarquons. Départ pour la lagune pour voir l'anaconda et des oiseaux, baignade au milieu du lac (eau chaude et froide, bizarre) retour pour le dîner, j'arrive à éviter Tarzan.

 

DSC09374DSC09350DSC09370DSC09378

 

Jour 2 :

Je ne monte pas à la tour d'observation des oiseaux pour éviter Tarzan. J'irais demain.

Balade de 3h dans la jungle de jour, Diego m'apprends à utiliser le focus manuel de mon appareil photo (après 3 mois et demi de voyage, il était temps...).

DSC09411DSC09429

DSC09448DSC09407

Le conducteur du bateau n'est pas la pour nous ramener (il était bizarre ce type... Déjà hier il semblait ne rien comprendre à ce que Ronald lui demandait de faire...).

Attente durant 1h30 d'abord au soleil (Diego nous apprend à siffler) puis sous la pluie (impossible de siffler avec les doigts mouillés).
Willian arrive avec les autres guides en pensant que nous sommes perdus. Déjeuner durant lequel je decouvre que Ronald m'a menti la premiere fois que nous avons bavardé, il a bien un bébé, un adorable garçon nommé David, son amie Diana est la aussi ainsi que Suliana, l'amie de l'autre guide, Diego. Le lodge leur a offert 2 jours de sejour pour le nouvel an car leur compagnon doivent travailler. C'est vraiment sympa.

DSC09445DSC09485DSC09490DSC09470

 

Sortie pêche aux piranhas dans l'après-midi. J'en attrape 2 ! Et demi car le dernier que j'arrive à sortir de l'eau fait un vol plané au-dessus du bateau avant d'atterrir dans la rivière de l'autre coté et de s'echapper ! :-D.

Nouvelle visite à l'anaconda, puis coucher de soleil (bof) sur le lac.

DSC09526DSC09528

DSC09517DSC09545


Retour pour le dîner de reveillon.
Rien d'exceptionnel à manger (boeuf sauté et purée de pommes de terre, flan en guise de dessert) mais j'ai mon Malbec argentin de 2009 acheté à Quito que je partage avec le groupe, nous y ajoutons quelques Pilsen pour célébrer cette nouvelle année en beauté.
Dernière cigarette de l'année et conversation avec Diego et Teresa, dodo à 22h, pas eu la patience d'attendre minuit.

Jour 3 :

Petit dej, j'abandonne mon groupe qui va rendre visite à la communauté pour une balade de 4h dans la jungle avec Diego qui est un super guide. Je commencais à en avoir un peu ras-le-bol du Ronald, cela va me faire une pause.
Nous sommes un groupe de 5 : Mathias (allemand) et Rebecca (Suedoise), Diego le guide et son amie Suliana et moi.

Mathias est très intéressé par les champignon, la mycologie va donc servir de fil conducteur à notre tour est c'est plutôt intéressant comme approche de la jungle. La diversité est au rendez-vous. On voit aussi un pivert (carpentero), une grenouille (rana en espagnol) et un bébé hérisson (assez rare à voir). On rentre à la rame et c'est super.

DSC09577DSC09628DSC09591DSC09627DSC09648DSC09565DSC09640DSC09659

 

 

 

Déjeuner tardif, on ne peut pas repartir car le conducteur de bateau (le même qui nous a planté hier) pense qu'il a la dengue et part pour le village le plus proche voir le chaman... (il s'averera 4 heures plus tard que le gars n'a rien du tout...)
On attends donc le retour de Ronald et du petit groupe qui est parti voir la communauté Siona. Ils rentrent vers 16h
Ronald (surnom : pereseoso...) décide de ne rien faire avant le dîner (...), je demande à Diego si cela le dérange de me prendre avec lui en bateau moteur et de nous laisser rentrer à la force de la pagaie en canoë avec Pelle, un instructeur de kayak (si si, c'est un métier qui existe...) Américain qui fait partie de mon groupe. On pars donc avec Mathias, Rebecca et leur guide. En chemin, on a la chance d'apercevoir un dauphin rose.
Diego nous laisse a l'entrée de la lagune. Comme le soleil commence à se coucher, on ne perd pas de temps pour se mettre à pagayer. Après une petite leçon de posture et de mouvements de mon instructeur particulier de kayak, nous voilà partis. On repère un groupe de petits singes sur le chemin.

 

DSC09698DSC09695


Malgré l'assistance patiente de Pelle, Je n'arrive décidément pas à prendre en photo les red-capped cardinal, ils sont trop rapides !!!

Retour au lodge pour le diner, poulet aux cacahuetes pas mal.
Départ pour la marche de nuit avec Ronald, sous un ciel étoilé superbe, j'arrive à repérer Venus, Mars et Pegase (enfin, je crois que c'est Pegase...).
Marche intéressante mais moins qu'avec Neiser : araignée scorpion, cocon que Pelle m'aide à prendre en photo et plein de bebêtes à pattes multiples :-D

DSC09708DSC09717


Au bout de 45 mn, une pluie diluvienne s'abat sur nous, pas de ponchos donc on rentre.
Je suis trempée comme une soupe.
Je vais me coucher après une bonne douche et avoir essore mes vêtements.

JOUR 4 :
Petit déjeuner sympa (muesli), on échange nos adresses. Chouette j'ai de nouveaux amis en Uruguay, au Mexique et aux US.
On part en bateau avec le groupe (moins Diego et Gabriela qui restent une nuit de plus), Diego et les fiancées.
Tarzan nous attend à l'arrivée (flute...) pour nous conduire en mini-bus jusqu'a Lago Agrio.
On dépose d'abord ceux qui prennent l'avion puis nous nous rendons à la station de bus. Je vais passer sur le dénouement ridicule de l'histoire à la gare de bus...

Le bus part à l'heure et à toute berzingue à l'equatorienne...
Paysages de jungle, traversée de plusieurs montagnes embrumées ou s'ecoulent de hautes cascades. Passage par El Chalco ou il y a des sources d'eau chaude. C'est fou comme la végétation peut changer en quelques kilomètres. Seules les fougères se retrouvent encore ici.

Nous arrivons à Quito de nuit à la gare routière de Quitumbe qui est à Peta-aux-chnoks au Sud de la Capitale. Malgré l'heure tardive je prends le tram pour le centre (le taxi coûte 25 dollars...le tram 0.25...) ou j'arrive à 22h.

Une idee des prix en Janvier 2013 :
- 4 jours/3 nuits en Ecolodge (Guacamayo Ecolodge, parque Cuyabeno) : 160 USD (ben oui, en direct sans passer par une agence, c'est bien moins cher)
- 1 bouteille de vernis à ongle couleur lavande : 0.50 USD
- le reste, pareil que la première fois