DSC01978DSC02201

 

Les yamanas sont les indigènes qui peuplaient la terre de feu il y a 250 ans. Ils étaient 6000 à l'arrivée des premiers explorateurs au 18eme siècle.
Ils vivaient presque nus malgré le froid. Ils s'enduisaient le corps de graisse d'elephants de mer et ils portaient une cape de peau de lions de mer qu'ils mettaient face au vent afin de s'en protéger.
Ils vivaient dans des abris ouverts qu'ils construisaient au gré de leurs besoins et de leurs pêche en entrecroisant des branches sur lesquels ils posaient lorsqu'ils s'y trouvaient des peaux de bêtes afin de se protéger du vent. Lorsqu'ils s'en allaient pour chasser ou tout simplement pour se déplacer (c'était un peuple semi-nomade), ils laissaient l'armature en bois afin de pouvoir y revenir ou pour qu'une autre famille puisse l'utiliser.
Comme les mongols, ils avaient une structure sociale familiale patriarcale.
Ils vivaient de chasse et surtout de pêche.
Parfois, s'ils arrivaient à pêcher une baleine, ils s'installaient (a plusieurs familles) quelques semaines près de la dépouille de l'animal afin de s'en nourrir au maximum tant qu'il était possible de le faire.

Leurs canoës constituaient leur principal habitat: construit dans un tronc d'arbre, le fond était couvert de gravillons et les yagans y construisaient un petit foyer afin d'y allumer un petit feu qui leur permettait de se réchauffer, de cuire leur nourriture et de durcir les pointes de leurs harpons.

C'est d'ailleurs la vue par les premiers explorateurs de ces feux flottant dans la nuit qui a donné son nom à la "Terre de feu".

Découverts dès 17xx, les yamanas ont tout de suite été considérés avec "bienveillance" voire condescendance par les explorateurs d'abord et les colonisateurs de la terre de feu ensuite. Ils furent l'objet d'études et d'observation : un explorateur français en emmena même 4 à Paris et un autre à Londres, ou d'ailleurs le tollé de les voir si déracinés forca ledit observateur à ramener ceux qui surviverent à l'experience(...)
Malheureusement, les evangelisateurs voulant bien faire leurs apprirent à s'habiller (cachez ce corps que je ne saurais voir...) en leur donnant force vêtements de seconde main et à construire des maisons en dur. Or,
les yagans qui vivaient nus et en plain air se lavaient avec la pluie et dans l'eau lorsqu'ils pêchaient. Leurs abris étaient également nettoyés par les éléments lorsqu'ils s'en absentaient. Habillés et logés, ils attraperent donc toute sorte de maladies, soit liées à l'hygiène soient apportées par les colons venus exploiter les animaux marins de la région.
Enfin, l'exploitation intensive par les colons des éléphants de mer et baleines consomma une partie de leurs ressources auparavant très abondantes et ils eurent beaucoup plus de mal à se nourrir.
En moins de 150 ans, ce peuple, qui vivait sur la terre de feu depuis 6000 ans, a presque complètement disparu.