DSC01361Après une apres-midi paresseuse (balades au bord de la plage et le long de la jetée au milieu des promeneurs du week-end) et une nuit à Puerto Madryn, je prends le premier bus pour Puerto Piramides, au sein même du parc national.

Puerto Piramides siege au milieu de falaises sabloneuses au bord d'une mer bleu roi qui peu devenir grisâtre lorsque le ciel se couvre.

Les petites maisons basses sont propices à la balade à travers l'unique avenue du village (l'avenida de las Ballenas).
Il y a quelques hotels et aussi un camping au bord de l'Ocean.

La Peninsula Valdes est l'une des plus belles réserves naturelles au monde. Elle couvre 3600km2 sur plus de 400km de littoral. La péninsule abrite une variété d'animaux marins et d'oiseaux et c'est une zone de reproduction de baleines dont l'espèce est menacée, la baleine franche australe. Et cela tombe bien, nous sommes debut octobre, en pleine periode de reproduction et de naissance des baleineaux.

L'unique hostel de l'endroit étant fermé et les autres hotels étant hors de mon budget (70 euros minimum la nuit), je m'installe au camping afin d'étrenner ma tente. 2 semaine que je la trimballe, autant qu'elle serve. Le camping est théoriquement fermé mais deux employés que je croisent me disent que je peux m'installer, que du coup il n'y a pas d'électricité ni de douches (!!!) mais que c'est gratuit et que les toilettes (avec lavabos) sont ouvertes.
Bref, c'est spartiate mais faisable et je peux me laver avec une bouteille d'eau et en espérant que personne ne va rentrer dans les toilettes (... ouais, je sais, en écrivant cela, moi aussi je juge avec le recul que c'est folklo comme raisonnement).
Je monte ma tente en 20mn (plutôt rapidement donc considérant que c'est la première fois et qu'il me manque un des piquets sur les 12 prévus...) et je me dirige vers l'office du tourisme pour récupérer des infos sur les lieux de rassemblement des animaux marins, les moyens de s'y rendre, etc.
Je passe par la plage dont le camping n'est séparé que par des herbes hautes et des dunettes qui du coup protègent les tentes du vent du sud.

Et la ... les baleines, une, deux, trois, quatre, s'ebattant dans les vagues à 100 ou 200 metres de la rive. On voit tour à tour leur tetes, leurs nageoires, leur queue, on les entend souffler, on voit leur souffle s'elever vers le ciel comme un petit nuage brumeux et s'estomper lentement dans le bleu du ciel et le presque indigo de la baie. C'est juste magnifique, excitant et apaisant à la fois. Comme si on n'avait vécu toute notre vie pour n'assister qu'a ce moment parfait. C'est beau, c'est juste beau. Je m'assied sur un promontoire en pierre blanchatre au bord de l'Ocean. Je me cale dans une infractuosite afin juste d'admirer ce ballet des baleines durant au moins deux ou trois heures. C'est juste un moment parfait. Le soleil me réchauffe, les baleines dansent leur balet marin, le ciel est pur, la mer le reflete en l'assombrissant à peine.

DSC01415DSC01343

 

 

Bon, il faut que je me bouge pour aller à l'office du tourisme. De plus, la mer semble parfaite pour aller faire un tour en bateau et voir ces baleines de près.

La fille de l'office du tourisme est top. Elle m'indique un tour pas trop cher afin d'aller voir les éléphants de mer le lendemain.

Je vais m'inscrire pour le tour en bateau et on embarque peu après à une vingtaine sur un zodiac géant orange.

 

DSC01377DSC01384

On approche deux ou trois baleines de près (pas assez à mon goût, mais bon...) puis un lion de mer perché sur un rocher.

DSC01387DSC01392

 

Je débarque, je vais me cherche un truc à grignoter et je me réinstalle dans mon creux de rocher d'ou je passe les heures qui restent avant la nuit à regarder les baleines danser.

 

DSC01416DSC01407DSC01408DSC01404

 

Avec la nuit vient le froid. Je vais réintégrer ma tente dans le camping désert et je m'endors en admirant la voute étoilée sublime.

 

NB : C'est le contour de la Isla de los Pajaros au large de la Peninsula qui a inspiré le dessin du boa en train de digerer un elephant dans le Petit Prince. Saint Exupery a passé 20 ans à voler en Argentine notamment au dessus de la Patagonie.

 

 

Une idée des prix :
Camping : gratuit hors saison
Un lit en dortoir de 8 à Puerto Madryn à la posade El Catalejo : 63 pesos (après reduction avec la carte Ho La que l'on peut recuperer... A l'hostel :-D ) avec petit dej
Un lit en dortoir de 4 à l'hostel El Espanol (demander chez Mabel, tout le monde sait ou c'est) : 50 pesos sans petit dej.
Aller Puerto Madryn/Puerto Piramides : 30 pesos ou gratuit si vous le faites en stop comme Clément ;-D
Un repas simple à Puerto Piramides : Entre 70 et 120 pesos par personne (super cher)
Des scones au poid à la Panaderia de PP : 60 pesos le kilo (compter 10 pesos pour 5 mini scones)
Un cornet 3 boules à Puerto Madryn sur le front de mer : 9 pesos, le même à Puerto Piramides : 15 pesos.
Une bouteille d'eau minerale 50ml : 6 pesos (mais l'eau du robinet est tout à fait potable)
Un tour en bateau de 1h30 pour voir les baleines : 370 pesos (tarifs 2012, depechez-vous, cela fait +50% chaque année)
Un tour avec Fugu Tour pour aller voir les elephants de mer et quelques pingouins de Magellan : 300 pesos à partir de Puerto Piramides (350 à partir de Puerto Madryn)