Bon, je passe sur le trajet Yogya-Cemoro Lawang. Long, poussiereux, fatiguant avec des attentes interminables entre deux moyens de transport (pour info, j'en ai utilise 5 differents entre les deux villes dont un train, un bechak, un taxi, un bus, un bemo).

Dans le micro-bus entre Probolingo et Cemoro-Lawang, je rencontre deux italiens tres sympas, en voyage pour deux ans, Massimo et Isabela. On bavarde pour passer le temps et Massimo m'apprends la technique pour faire du carpaccio de poisson (ne me demandez pas comment la conversation est arrivee sur ce sujet, je n'en ai aucune idee...). Ils sont partis d'Italie il y a six mois et ont essentiellement parcouru l'Inde, pays qu'ils adorent et ou ils comptent bien passer six mois supplementaires cette annee.

Apres deux heures de route en lacets, nous arrivons enfin a Cemoro Lawang. Apres les 38 degres de Probolingo et Surabaya, la fraicheur des montagnes est tres agreable. Il fait environ 20 degres et une brise souffle tres doucement.

Sulawesi_056

La vue sur le Bromo et le Batok est sublime et la negociation avec l'hotel ardue. Je finis par negocier la chambre a 100.000 IDR contre 150.000 annonces. Massimo et Isabela negocient aussi et finissent par avoir la leur a 120, la chambre a cote de la mienne !

On va se manger un Nasi Goreng au Warung du coin histoire de se remettre du trajet. Et puis je me dis qu'un peu de riz (certes frit et avec plein d'epices, de legumes et de poulet) va peut-etre m'aider a regler mes problemes intestinaux (persistants maintenant depuis 4 jours, je vous epargne les details...). Bon, pour ceux que cela interesse, le Nasi Goreng n'a pas du tout aide et j'ai du battre le record du 400 metres entre le Warung et ma chambre (Marie-Jo Perec est ridicule face a moi !).

Nous nous separons pour le reste de l'apres-midi. Je flane et bouquine face a la vue superbe que l'on a de l'hotel, Isabela et Massimo s'equipent pour le lendemain : les locaux n'arretent pas de repeter "Very cold, Bromo very cold", si bien que par suggestion, tout le monde se met a frissonner et a acheter bonnets, gants et autres echarpes. Quant a moi, apres pres de deux ans a Jersey, je ne suis pas prete de porter un bonnet en laine triple fil alors qu'il fait 10-15 degres. Je me contente donc de remplacer mon bermuda par mon jean et de mettre mon gilet en polaire sur deux tee-shirts. Je garde mes tong ce qui fait halluciner le locaux frigorifies.

Le temps est a la brume, ce qui laisse augurer le pire pour le lever du soleil sur le Bromo...


Hotel Cemara Indah : 100.000 la nuit avec eau froide

Trajet Probollingo-Cemoro Lawang : 25.000 (moins pour les locaux)

Nasi Goreng (tres copieux) au warung de Cemoro Lawang : 7000

Entree parc national Bromo : 25.000

Jeep pour voir le lever du soleil : 80000 pour une personne (350.000 par jeep)