Apres une nuit entrecoupee de phases de reveil et d'endormissement (plus je vieillis, moins je me fais au decalage horaire...) des coups a ma porte me reveillent en sursaut.

C'est le veilleur de nuit de l'hotel qui me previens qu'il est 5 heures et que je suis sur le point de manquer mon transport pour Borobodur que j'ai reserve la veille.

Je m'habille en un temps record (- de 3 minutes !) et je descends en courant.

Un petit van blanc m'attends. Deux japonais y sont deja. A peine le temps de les saluer et on demarre afin de recuperer d'autres touristes et de se depecher vers le temple avant que le soleil ne soit trop haut dans le ciel.

Sulawesi_009

Il est tres tot et pourtant des dizaines de motocyclettes parcourent deja des rues encombrees. Le soleil se leve doucement a travers la brume rosee. Au loin, a travers les echoppes et les maisons qui bordent la route, on apercoit le Merapi qui fume. Le chauffeur s'arrete deux minutes pour nous permettre de prendre une photo de celui-ci derriere les rizieres. Mes compagnons de voyages sont tellement engourdis parleur reveil matinal qu'un seul, mis a part moi, reagi.

Nous arrivons vers 5h30. Enorme parking entrecoupe d'echoppes de toute sorte. Plus d'echoppes que de touristes d'ailleurs. Je me dirige vers les guichets pour prendre mon billet avant de me rendre compte qu'il s'agit des guichets pour les indonesiens, a 7.500 rupiah l'entree. Ceux des etrangers se situent 50 metres plus loin dans un batiment climatise. L'entree y est a 12USD, soit 126.000 rupiah selon le cours du jour (oui, oui, vous lisez bien, le tarif "etrangers" n'est pas de 10 mais de 20 fois celui des indonesiens. On devrait faire la meme chose au Louvres et dans les musees parisiens, pour voir...)

Sulawesi_012Apres avoir longe de grandes pelouses, on l'apercois enfin : Borobodur, le plus grand temple boudhiste du monde. La legende dit que Boudha, dans sa quete spirituelle et sa volonte de depouillement, enleva sa robe  qui tomba en un cercle a ses pieds. Il y posa son bol de riz et y planta un baton.

Borobodur ressemble plutot a une masse sombre herissee de petites stuppa noires.

Il est compose de 5 terrasses et de 3 cercles initiatiques qui menent a la derniere sphere (le fameux bol de riz).

L'ascension doit etre progressive, chaque terrasse contant, a travers les bas-reliefs qui la parsement, des episodes de la vie de Bouddha. Au fur et a mesure de notre ascension, nous suivons celle de Bouddha des speres terrestres au spheres celestes.

Sulawesi_020Sulawesi_018

Sulawesi_011Sulawesi_022

Dans la realite, c'est l'inverse qui se produit. Autant les 5 terrasses sont paisibles, autant arrivee au premier cercle (de l'enfer), l'agitation commence. Une agitation bien sympathique a vrai dire.

En effet, pour les Indonesiens, l'interet de la visite a Borobodur ne reside pas dans la quete spirituelle ou l'admiration artistique, mais plus dans les photographies ou les discussions avec les touristes. D'ailleurs, des groupes d'etudes en anglais viennent specialement a Borobodur pour rencontrer des etrangers et pratiquer leur anglais.

Apres une heure d'observation de bas-reliefs, je me prete volontier a leur jeu. Cela me permet de rencontrer un groupe de jeunes hommes du Kalimantan et au moins trois groupes d'etudiants en anglais, sans compter toutes les familles qui veulent etre prises en photo avec moi comme avec les autres touristes. Bref, a Borobodur, c'est le touriste la star. Bouddha, l'indonesien s'en fiche completement.

Comme ils me prennent en photo, je les prends en photo aussi (il n'y a pas de raison !) et on s'amuse assez.

Ci-apres, Rama et ses copains, les gars du Kalimantan, une famille sympa de Surabaya et des moines thai en pelerinage spirituel.

Sulawesi_025Sulawesi_023

Sulawesi_032Sulawesi_028

Bon, pour les passionnes du Bouddhisme, je joint une ou deux photos du temple, mais bon, je ne vois vraiment pas l'interet ;-)

A 9h, on rentre a Yogya. Arrivee a 10h, j'en profite pour prendre mon petit dejeuner et aller a la piscine de l'hotel.

Ma nuit m'ayant epuisee, je fais une loooonnngue sieste. J'emerge sur les coups de 15h pour me rendre en ville et flaner un peu.

Je rentre tot et me recouche a 19h.

Bref, une journee karmique.

Transport pour Borobodur : 60.000 IDR

Entree Borobodur : 126.000 IDR (soit 12USD)

1kg de Salak (snake fruit) : 10.000 IDR