Aujourd'hui reveil assez tot car j'ai plein de choses a faire avant de partir pour 5 jours dans le Terelj de famille en famille.
Il faut notamment que je prepare mon sac, que j'y accroche la tente louee a Ger to Ger (pour ce tour, les familles sont plus jeunes et n'ont parfois qu'une yourte. Elles ne peuvent donc pas toujours nous heberger) et que j'aille a la poste poster les 20 cartes postales ecrites aux amis, a la familles et a tous ceux a qui je sais que cela fera plaisir.

Je pars a 10h30 pour la gare de bus pour Terelj, Bayasuren m'a recommande d'arriver tot pour etre certaine d'avoir une place dans le bus (il est a 11h). En effet, a l'approche du week-end il y a plusieurs personnes d'UB qui rentrent dans leurs familles.
Je pars donc pour la gare de bus censee se situer a 300 metres de ma Guest House.
Premiere surprise, il n'y a pas de gare de bus. Apres force gesticulation et utilisation du wordbook, je comprends que l'arret de bus publics en plein dans l'avenue principale d'Ulaan Baatar sert aussi de gare de bus (un peu comme si Eurolines faisait partir ses bus de l'arret du bus 73 en plein milieu des Champs Elysees...). Commence donc l'attente car bien entendu le bus n'est pas la.
A 10h58, tous ceux qui attendaient le bus commencent a courir vers une rue adjacente. Je comprends que le bus s'y trouve et que j'ai interet a courir aussi si je ne veux pas le manquer.

Deux heures de bus plus tard, nous arrivons dans le parc national du Terelj.
Nous sommes passes devant des dizaines de camps de touristes composes de dizaines de yourtes toutes les unes a cote des autres construites sur un rond de ciment. L'horreur selon les nomades...

Mongolie_Juin_2008_118Dieu merci, je n'ai pas choisi ce mode d'hebergement.
Tchouka, mon hote pour le premier soir m'attend a l'arret de bus avec l'ox cart.
On charge le cart avec mon sac, on recupere deux gamins, des enfants de ses voisins que l'on va deposer au passage et on part cahin-caha sur une piste de terre battue.
Apres 3 kilometres et la traversee a gue d'une petite riviere, on arrive au camps.

Celui-ci est compose de 2 petites yourtes.
Je suis accueillie par l'epouse de Tchouka, Batsegseg et par sa petite fille de 9 ans Tchuka (eh oui... ce recit risque reellement d'etre confu, et les choses ne vont pas s'arranger au prochain camps ou toutes les femmes semblent s'appeler Amra)...
On dejeune (nouilles sautees, quoi d'autre ?) Puis on part dans la montagne pour Mongolie_Juin_2008_131recupere le troupeau. Tchuka grimpe comme un cabri et ce en ballerines alors que j'avance tres prudemment car la pente est tres escarpee et pierreuse (et ce avec mes gros godillots de marche). Elle s'arrete donc tous les 50 metres pour ramasser des fleurs qu'elle met dans toutes les ouvertures de ma Parka. On arrive enfin (Dieu merci car je commencais rellement a ressembler a un pot de fleur geant) au troupeau que garde Ikhundair, un petit berger de 12 ans qui vit avec la famille. En effet, Tchouka a quatre filles et donc il a pris Ikhundair pour l'aider. Celui-ci est considere comme un membre a part entiere de la famille.

Nous redecendons avec les betes et nous procedons a la traite.

Puis nous jouons aux cartes et aux osselets avant d'aller diner.

Apres diner, on s'assoit devant la yourte avec toute la famille. Un copain des deux jeunes freres de Tchouka (le pere) Bata et Sotsereg (qui vivent avec lui et sa famille) les rejoins. Les garcons s'amusent a combattre a la maniere mongole et c'est assez drole.

Copie_de_Mongolie_Juin_2008_150

Vers 22h, on va se coucher car la famille n'a pas l'electricite contrairement a nombre de ses voisins de yourte. Mais leur camps est le plus eloigne du village ce qui peut expliquer cela.


Une idee des prix en juin 2008 :
Bus UB-Teredj : 1800 T
5 jours et 4 nuits dans le Teredj avec Ger to Ger : 192 usd
Location d'une tente 2 personnes par Ger to Ger pour 6 jours : 33000 T
(soit 31 USD) + depot de garantie de 100 000 T