thailande1J'arrive à Don Muang, aéroport de Bangkok en fin de matinée. Il y a un nouvel aéroport en cours de construction mais si j'ai bien compris, le dépassement de délai et de budget est une source de plaisanteries comme de déception ici (une sorte de second stade de Londres, à la sauce thaie, donc épicée...)

Cela doit être la cinquième fois que je passe dans cette ville et je la trouve toujours aussi excitante.

A chaque fois que je trouve une description de Bangkok sur un blog, dans un forum ou ailleurs, les gens évoquent la saleté et l'odeur.bangkok_004

Je ne sens aucune odeur désagréable à Bangkok. Ne chatouillent mes narines que les magnifiques odeurs de nouilles sautées (Pad Thai), de brochettes grillées, de fruits frais (pour autant que des fruits puissent exhaler des odeurs... je m'embale peut-être un peu là !).

Bon, pour une nuit, je m'installe dans un hotel à Khao San : j'ai des achats à faire et c'est tout de même le lieu le plus pratique pour regrouper ses lieux d'achats.

Finalement, il n'est pas facile de trouver une moustiquaire : une seule boutique en vend à Khao et le marchandage est difficile.

Epuisée après 14h de voyage (je ne compte pas les 5 heures à Charles de Gaulles à vampiriser le mini-bar du lounge Air France), je m'asseois à une terrasse de "brasserie thai-européo-américaine" et je commande un énorme Som Tam (salade de papaye verte), fraîche à souhait dans la moiteur de la ville.bangkok_001

Le soleil se couche lentement et je ne tarde pas à le rejoindre car mon vol est à 9h demain.

Infos pratiques :

  • Trajet Aéroport-Khao San en taxi : 260 Baht avec péage et "taxe aéroport" inclus, mais il n'y avait pas de circulation du tout !
  • GH avec SdB : 400 Baht avec fan et pas d'air-con
  • Prix d'un coca light Seven Eleven : 7 Baht
  • Moustiquaire : 250 Baht (pas facile à trouver)
  • Répulsif anti-moustique (le jaune qui sent bon) : 50 Baht
  • Salade de papaye verte : 40 Baht (sans crabe)